Pour André Comte-Sponville, ce sentiment correspond à un état de conscience qui ne relève pas nécessairement de la religion :

« Au fond, c'est ce que Freud décrit comme « un sentiment d'union indissoluble avec le grand Tout, et d'appartenance à l'universel ». Ainsi la vague ou la goutte d'eau, dans l'océan... Le plus souvent, ce n'est qu'un sentiment, en effet. Mais il arrive que ce soit une expérience, et bouleversante, ce que les psychologues américains appellent aujourd'hui un altered state of consciousness, un état modifié de conscience. Expérience de quoi ? Expérience de l' unité, comme dit Swami Prajnanpad : c'est s'éprouver un avec tout.
Ce « sentiment océanique » n'a rien, en lui-même, de proprement religieux. J'ai même, pour ce que j'en ai vécu, l'impression inverse : celui qui se sent « un avec le Tout » n'a pas besoin d'autre chose. Un Dieu ? Pour quoi faire ? L'univers suffit. Une Église ? Inutile. Le monde suffit. Une foi ? À quoi bon ? L'expérience suffit. »

Le film Journey To The Center Of The Earth (1959) de Henry Levin avec James Mason (North by Northwest, Lolita…) est une adaptation du roman de Jules Verne Voyage Au Centre De La Terre.


Plusieurs scènes de grottes ont été tournées aux Carlsbad Caverns.


Dans une scène du film, on peut voir l’équipe d’explorateurs déployer une échelle de corde pour continuer leur voyage.


Cette image a été prise aux Carlsbad Caverns et représente l’échelle des supposés premiers explorateurs.